Qui sont les bénéficiaires du projet SYA ?

La présence omniprésente de la violence aux quatre coins de l’Afghanistan est constamment synonyme de circonstances défavorables pour les civils, les forces de l’ordre et les criminels.

L’objectif de SYA est d’éduquer un large éventail d’individus dans tout le pays. Les bénéficiaires visés sont les suivants :

 

Les prisonniers et autres instigateurs de conflits

Beaucoup d’individus, qu’ils soient incarcérés ou non, cherchent délibérément le conflit et à faire du mal aux autres. A leur libération, la tendance collective des prisonniers à recourir à la violence est un risque pour la sécurité publique, et d’autres groupes d’individus posent actuellement un risque similaire. Afin de contrer ces tendances à la violence, il est nécessaire pour ces individus d’apprendre à contrôler leurs peurs et leurs frustrations. Le projet SYA a pour but d’aider ces individus à surmonter la violence, la pauvreté, la dépression et le stress, et de les aider à découvrir leurs ressources intérieures afin d’encourager des actions de compassion dans la vie de tous les jours. En Afghanistan, les prisonniers regroupent :

  • les détenus de la prison Pul-e-Chakhi
  • des kamikazes
  • des trafiquants de drogue

D’autres initiateurs de conflits peuvent être :

  • des toxicomanes qui cherchent à se réinsérer et d’anciens narco-trafiquants
  • d’anciens jeunes kamikazes de Medresa
  • d’anciens Talibans

 

Les forces de maintien de la paix

Les soldats, les policiers et les gardes subissent énormément de pression pour pouvoir se montrer vigilants à tout moment, puisqu’ils sont vulnérables aux attaques des kamikazes et des milices. Cette pression ajoute beaucoup de stress et de risque à leur vie quotidienne. Les agents gouvernementaux ont la responsabilité de mettre en œuvre et de maintenir un changement positif dans leur pays. 
Les membres des forces internationales en provenance des Etats-Unis ou du Royaume-Uni s’exposent au stress d’une attaque au cours des combats. Il est bénéfique de former ces individus à surmonter le caractère perturbant et souvent traumatisant de leur environnement lorsqu’ils sont dans leurs rôles respectifs ou, pour les agents internationaux, lorsqu’ils s’apprêtent à retourner vers leurs familles et leurs pays. En Afghanistan, les forces de maintien de la paix regroupent :

  • l’armée nationale afghane
  • les forces internationales américaines, britanniques et autres
  • les soldats, les policiers et les gardes en service dans les prisons
  • les ministres et autres hauts-fonctionnaires du gouvernement

 

Les jeunes

Les orphelins et les enfants des rues feront partie de la main-d’œuvre du pays, et ce peu importe les études suivies ou le soutien institutionnel reçu pendant leur jeunesse. S’il leur manque les compétences pour être performants au côté des jeunes mieux éduqués, ils seront vulnérables aux yeux des nombreuses milices qui sauront exploiter leur fragilité et leur manque d’estime de soi.

Les jeunes afghans qui ont pu faire des études sont les futurs dirigeants de l’Afghanistan : s’ils sont formés à l’art de la paix et s’ils sont conscients de leurs capacités, ils seront mieux préparés pour diffuser un message et une pratique de la paix. Etant donné que 65% de la population afghane a moins de 25 ans, il est d’une importance cruciale que les objectifs du projet SYA soient en adéquation avec les jeunes du pays. La jeunesse afghane regroupe :

  • les étudiants des universités et les élèves des écoles publiques
  • les adolescents en pensionnat dans les zones tribales et les zones de conflit
  • les orphelins et les enfants des rues

 

Les personnels médicaux

Il sera particulièrement bénéfique pour les professionnels de la santé en Afghanistan de comprendre des méthodologies qui suscitent de grands espoirs pour l’avenir de leurs travaux respectifs. Avec des instructions appropriées pour diffuser ces méthodes, une amélioration significative se produira dans le domaine de la santé et du bien-être en Afghanistan.

Les bénéficiaires incluent :

  • les patients
  • les médecins
  • les conseillers dans les hôpitaux et les hôpitaux psychiatriques

 

 

Sola Yoga Programme

Partenaires

Peace One Day

Peace Jam

The Center for Mind-Body Medicine

Metta Center For Nonviolence

One Billion Act Of Peace

Off The Mat Into The World

United States Institute of Peace

The Center for Compassion And Altruism Research And Education

The Dalai Lama Foundation

Google

Sonima Foundation

YogaGlo

Mindful Schools

Search Inside Yoursel

Charter for Compassion